OMI - AMSM - OIT - OHI - AISM - US Coast Guard - Equasis - MOU de Paris - MOU de Tokyo - Vina del Mar - Caribbean MOU - Mediterranean MOU - Indian Ocean MOU - Black Sea MOU - Abuja MOU - Riyadh MOU

 

Liste non exhaustive de tous les acteurs participant à la vie maritime, à la sécurité en mer, à la protection de la vie humaine à bord des navires. Pour découvrir l'actualité de ces entités, c'est ici...

MOU of Paris (Memorandum of Understanding) - 1982 :

Pour accéder à la liste des navires détenus par le MOU de Paris ainsi qu'à toutes sortes de statistiques quant à la nature et aux détails de ces "chaînages", suivre ce lien.

La base de données sur laquelle s'appuie le MOU de Paris s'apelle EQUASIS. Elle est gérée et hébergée par le Ministère français des Transports. Sur cette page vous retrouverez les rapports annuels d'EQUASIS mais également tous ceux de ses alter-égaux des divers régions du monde listés ci-dessus.

 

V.09/08/2019 - La France est une habituée du podium des meilleurs pavillons au monde. Mais 2018 restera un mauvais cru : suivre ce lien.

 

Classement des pavillons par le MOU de Paris entre 2015 et 2017 : suivre ce lien.

 

 


MOU de Tokyo (Memorandum of Understanding) - 1993  :

Pour connaître la liste des pays adhérant au MOU de Tokyo, prendre connaissance du document pdf disponible à cette adresse.

La base de données sur laquelle s'appuie le MOU de Tokyo s'appelle APCIS. Accès en suivant ce lien.

Connaître les navires actuellement immobilisés par le MOU de Tokyo : suivre ce lien.

 

 


L'Organisation Maritime Internationale, communément appelée dans le secteur maritime OMI (IMO en anglais) - 1948 :

Cette organisation est une institution spécialisée de l'Organisation des Nations Unies dédiée au traitement des problématiques maritimes de tous ordres à travers le monde. Son siège se situe à Londres (Royaume-Uni - GBLON) et la convention internationale la plus connue qui lui est rattachée est la Convention SOLAS, dont la dernière version en vigueur a été signée en 1974. SOLAS signifie Safety Of Life At Sea.

La première Convention SOLAS a été signée en 1914 et elle était une conséquence directe du plus grand naufrage de l'histoire maritime d'alors, celui du TITANIC en 1912. Treize pays ont adhéré à cette première convention. La Convention SOLAS de 1974 compte 71 pays signataires à travers le monde.

La seconde Convention internationale maritime la plus connue, et rattachée à l'OMI, est une conséquence directe des attentats du 11 septembre 2001, il s'agit du code ISPS ("International Ship and Port facility Security Code" de son nom de baptême). Pour garantir la cohésion de l'ensemble des règles en vigueur à bord des navires de commerce qui sillonnent notre planète, le code ISPS, adopté le 12 décembre 2002 dans le sillage de l'émotion suscitée par cette vague d'attentats, a été intégré directement à la Convention SOLAS sus citée de 1974 en tant que Chapitre XI-2. Avec une date d'entrée en vigueur à travers le monde fixée au 1er juillet 2004. Le code ISPS tente de transposer dans le monde maritime les règles de sûreté et de sécurité en vigueur dans le monde aérien. Ce code ISPS s'applique aussi bien aux navires de commerce qui transportent des passagers qu'à ceux qui transportent des marchandises mais également aux installations portuaires qui accueillent ces navires de manière à leur garantir un cadre sain et étanche durant leur temps d'escale. Aujourd'hui connu en tant que code ISPS par la plupart des personnes travaillant dans le maritime, sa dénomination complète qui ne laisse aucun doute sur son origine est donc IMO-SOLAS-ISPS de manière à être compris sans ambiguité dans le monde entier.

 

25/07/2017 : exercice grandeur nature de simulation de sauvetage d'un méga porte-conteneur au large du Cap d'Antifer, au nord du Havre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imprimer