• Le porte-conteneurs MAERSK SEMBAWANG - IMO 9315226 - contraint d'escaler au Havre après avoir essuyé une tempête

    Le porte-conteneurs MAERSK SEMBAWANG - IMO 9315226 - contraint d'escaler au Havre après avoir essuyé une tempête

    Vue

  • Le navire vraquier ANDREAS K - IMO 7632436 - descendant la Seine chargé de céréales à l'exportation

    Le navire vraquier ANDREAS K - IMO 7632436 - descendant la Seine chargé de céréales à l'exportation

    Vue

  • Le ferry MAERSK DUNKERQUE - IMO 9293076 - quittant Dunkerque pour Douvres

    Le ferry MAERSK DUNKERQUE - IMO 9293076 - quittant Dunkerque pour Douvres

    Vue

  • Le bateau musée DUCHESSE ANNE amarré à l'année à Dunkerque

    Le bateau musée DUCHESSE ANNE amarré à l'année à Dunkerque

    Vue

  • Le porte-conteneurs ELISABETH SCHULTE - IMO 9231482 - en opérations commerciales quai de l'Europe au Havre

    Le porte-conteneurs ELISABETH SCHULTE - IMO 9231482 - en opérations commerciales quai de l'Europe au Havre

    Vue

  • Le navire multimissions en offshore SIEM DAYA 1 - IMO 9660102 - en escale à Rouen

    Le navire multimissions en offshore SIEM DAYA 1 - IMO 9660102 - en escale à Rouen

    Vue

  • Le general cargo BOE OCEAN - IMO 8602385 - en attente d'ordre à Dunkerque

    Le general cargo BOE OCEAN - IMO 8602385 - en attente d'ordre à Dunkerque

    Vue

  • Le navire vraquier (DOUN KISEN) STAR LILY - IMO 9370422 - remontant la Seine en direction des silos céréales de Rouen

    Le navire vraquier (DOUN KISEN) STAR LILY - IMO 9370422 - remontant la Seine en direction des silos céréales de Rouen

    Vue

  • Le voilier NRP SAGRES II remontant la Seine pour participer à l'ARMADA 2013 à Rouen

    Le voilier NRP SAGRES II remontant la Seine pour participer à l'ARMADA 2013 à Rouen

    Vue

  • Le BSE MONGE - A601 - remontant la Seine en direction de Rouen pour participer à l'ARMADA 2013

    Le BSE MONGE - A601 - remontant la Seine en direction de Rouen pour participer à l'ARMADA 2013

    Vue

  • Le navire frigorifique (Bonanza) CRYSTAL PEONY - IMO 8224432 - en escale

    Le navire frigorifique (Bonanza) CRYSTAL PEONY - IMO 8224432 - en escale "technique" au Havre

    Vue

  • Le porte-conteneurs CSAV CHACABUCO - IMO 9295957 - en escale au Havre

    Le porte-conteneurs CSAV CHACABUCO - IMO 9295957 - en escale au Havre

    Vue

  • Le porte-conteneurs BUNGA SEROJA SATU - IMO 9315379 - en escale au Havre

    Le porte-conteneurs BUNGA SEROJA SATU - IMO 9315379 - en escale au Havre

    Vue

  • La défunte

    La défunte "usine flottante" CHL PROGESSOR - IMO 8130681 - déchargeant en sac à Dunkerque du sucre chargé en vrac dans l'hémisphère sud

    Vue

  • La drague CRISTOBAL COLON - IMO 9429572 - en escale technique au chantier naval de Dunkerque

    La drague CRISTOBAL COLON - IMO 9429572 - en escale technique au chantier naval de Dunkerque

    Vue

  • Le navire porte hélicoptères français MISTRAL L9013 en escale dans sa ville marraine du Havre en Avril 2010.

    Le navire porte hélicoptères français MISTRAL L9013 en escale dans sa ville marraine du Havre en Avril 2010.

     

     

    Vue

  • Le general cargo MONA S - IMO 8302210 - en opération commerciale chez TTS à Dunkerque

    Le general cargo MONA S - IMO 8302210 - en opération commerciale chez TTS à Dunkerque

    Vue

  • Le porte-conteneurs BANGKOK EXPRESS - IMO 9252553 - en escale quai des Amériques au Havre

    Le porte-conteneurs BANGKOK EXPRESS - IMO 9252553 - en escale quai des Amériques au Havre

    Vue

  • Le porte-conteneurs EVER CHAMPION - IMO 9293765 - quittant Le Havre après une escale au quai des Amériques

    Le porte-conteneurs EVER CHAMPION - IMO 9293765 - quittant Le Havre après une escale au quai des Amériques

    Vue

Le Havre

Le paquebot QUEEN MARY II - IMO 9241061 - peu avant son appareillage du Havre

 Photo. : © Port du Havre

Placé au Nord de l'embouchure de la Seine, premier port d'escale de la façade maritime du nord de l'Europe appelée « rangée nord-européenne » (ou par l'anglicisme "Northern range"), et relié de manière efficace à un arrière-pays dense (Rouen, Lyon et Paris), il compte parmi les premiers ports européens en matière de trafic conteneurisé.

En termes de trafic total de marchandises, le port du Havre était le 58ème port mondial en 2013 et le second port français (derrière le Port de Marseille) en 2014, avec un trafic de 67 574 000 tonnes (72 millions en 2019). Il est le premier port français en termes de trafic conteneurisé avec près de 2,2 millions d'EVP en 2015, 2.9 millions d'EVP en 2019.

A l'instar de Dunkerque, le port du Havre se divise en deux parties distinctes non reliées entre elles par l'eau, sans repasser par la mer :

- le port historique du Havre dans lequel on trouve le terminal Croisières Maritimes situé juste en face de l'entrée principale pour réduire au mieux les temps d'entrée / sortie des paquebots. A sa droite, le terminal ferry pour Portsmouth, quasi en face de la "porte" également. Depuis la porte d'entrée jusqu'à l'écluse François 1er sur la droite, s'étirent les cuves de la Compagnie Industrielle et Maritime (import / export de produits pétroliers, raffinés ou pas) ;  sur la gauche, les anciens quais conventionnels reconvertis soit en terminal Croisières, soit en future usine d'éoilennes en mer, soit en quai d'importation de charbon pour la centrale EDF (et ses deux immenses cheminées) soit en quais à Conteneurs. Au delà de l'écluse François 1er, on trouve tout de suite à gauche et à droite en sortant, des terminaux à conteneurs en passe d'être reconvertis en autre chose. En face de l'écluse, un long canal en cul de sac. Sur la gauche, toutes les industries pétrochimiques de tout type, sur la droite les terminaux rouliers.

- Port 2000, qui comme son nom ne l'indique pas est entré en sevice en 2006. 4 km de quai exclusivement dédiés aux Conteneurs. Tous les plus grands porte-conteneurs du monde peuvent entrer, girer et se mettre à quai sans contrainte de marée. L'approfondissement du bassin a servi à combler les anciens marais de manière à en faire des quais de 600 mètres de profondeur sur 4 km de long. A l'extrémité des 600 mètres de quai, on trouve des faisceaux ferroviaires qui relient Le Havre à la région parisienne, à Lyon, Nantes, Bordeaux, Marseille, Clermont-Ferrand, Strasbourg, l'Allemagne puis le centre Europe et les pays de l'Est, sans oublier la Suisse ! !

 

Pas de visite virtuelle du port pour l'instant, mais une webcam à l'entrée du port en suivant ce lien.

 

Bien que s'appelant Le Havre - Antifer, le port pétrolier d'Antifer a été construit de toute pièce à l'aval du Cap d'Antifer, à 25 km au nord du Havre. Sa construction date de la Guerre des Six Jours qui a eu pour conséquence l'envolée immédiate des cours du brut. C'est l'époque de la naissance des super tankers qui sont si grands qu'ils ne peuvent même pas empruntés le Canal de Suez, et sont contraints de passer par le sud de l'Afrique. Ce port pétrolier est donc à leurs images : démesuré !

Pas de webcam sur le Port d'Antifer, uniquement sur la plage qui le jouxte. L'entrée du port se situe sur la droite de l'image au niveau de la digue nord qui dépasse en longueur la digue sud.

 

 

Pour situer le port du Havre sur la carte :

Sur la carte ci-dessous, vous pouvez zoomer, dézoommer, ou cliquer sur les points ou les flèches pour connaître l'identité des navires.

Pour visualiser le Port pétrolier du Havre Antifer, dézoommer, monter au nord, vous le trouverez le long de la côte un peu avant Etretat.

En suivant le lien externe en dessous de la carte, vous aurez accès à des informations supplémentaires.

 

 

En suivant ce lien externe, vous atteindrez la liste des Attendus (Expected), des derniers sortis (Departures) et des présents (In port) dans le port du Havre. En cliquant à nouveau sur la carte en haut de cette page, vous pouvez changer le style de carte (en haut à droite). En dézoomant et en montant au nord le long de la Côte d'Albâtre, vous trouverez un autre rond bleu avec une ancre, c'est le port pétrolier du Havre-Antifer. En cliquant dessus, vous aurez accès aux mêmes informations que pour Le Havre.

 

 

Imprimer